Vers une Connaissance Incarnée Expérientielle

Au- delà de notre connaissance rationnelle et analytique, nous pouvons accéder à un autre mode de connaissance plus intuitif, plus créatif qui vient nous sortir de nos schémas connus et limitants. Cet autre mode réoriente et réorganise notre façon de penser, d’aborder et de vivre la « réalité ».

Où trouver cette nouvelle connaissance et comment y accéder ? Le corps aurait-il un rôle particulier à jouer dans ce processus ? L’expérience du focusing nous conduit à apporter une réponse affirmative. Toutefois de quel corps parlons-nous ? Nous passons d’un corps physique, dense à un corps plus subtil que nous pouvons toucher de l’intérieur et ressentir grâce à une attention de plus en plus fine.

Apprendre à écouter le corps avec le Focusing, c’est développer notre capacité à y poser la conscience et laisser émerger le vivant afin que se libère ce qui est figé, opaque, souffrant. Nous touchons là un corps sensitif, perceptif, ouvert sur un champ informationnel nouveau, car l’experiencing nous parle de la façon dont notre être et le monde sont intriqués et interconnectés. Le corps, à travers notre sensibilité aiguisée, devient l’interface entre le connu et l’inconnu, l’explicite et l’implicite, le nommable et le non encore défini. Notre conscience et notre connaissance s’élargissent pour donner lieu à un vécu plus léger, plus lumineux, habité d’une joie profonde. Chaque cellule de notre corps peut ainsi boire à la source nourrissant notre être véritable, dans une connexion vivifiante aux autres et à l’univers.