Jeudi 23 juin à 11h00

Le yoga du cachemire ou le « corps clairvoyant »
S'inscrire à la conférence internationale

Le yoga du cachemire ou le « corps clairvoyant »

Le yoga du cachemire, comme le focusing met l’accent sur le ressenti corporel.

Grâce à des mouvements accomplis avec le souffle, le corps devient de plus en plus vibrant. Il ne s’agit pas d’une thérapie tournée vers la personne, mais d’une intensification spontanée de la sensation corporelle. L’attention est mise sur la respiration personnelle qui s’ouvre peu à peu à La Conscience. « La vraie naissance est l’absence totale de vous-mêmes » (Jean Klein). Bernadette Lamboy, dans son livre Devenir qui je suis, fait allusion à cette perception de plus en plus vibratoire du corps, telle que la phase d’explication ne serait pas indispensable « pour passer de l’autre côté du miroir ». Conjuguer focusing et yoga serait peut-être la voie pour rendre plus clair et mieux ancré la profondeur de l’Etre ? 

Shantal Rémus

Après des années consacrées à l’écriture poétique ainsi qu’à une formation de yoga classique (Viniyoga avec Bernard Bouanchaud), j’ai découvert le yoga du Cachemire, une voie qui concilie la puissance du langage poétique avec l’exploration du corps énergétique. Je n’ai cessé, depuis, d’approfondir cette voie, grâce à Eric BARET et à Nathalie DELAY au départ, grâce à la solitude aussi qui me permettait d’avoir du temps pour « écouter » le corps sans chercher à intervenir, de sorte que la densité ressentie puisse se déployer en une vibration de plus en plus globale et de plus en plus fine. Lors d’un stage co-animé avec Bernadette LAMBOY, je me suis rendue compte que le focusing et le yoga du cachemire pouvaient s’enrichir profondément l’un de l’autre.